7 pièges à éviter quand on aménage le grenier

Un petit coin tranquille pour travailler au calme, une suite parentale de rêve, un espace isolé pour un adolescent. Le grenier peut combler le manque de place dans la maison et gommer la sensation d’être à l’étroit. Parfait, vous êtes décidé.e. Mais avez-vous une petite idée des pièges et autres peaux de bananes qui vous attendent ?

Quelle surface ? Quelle solution ?

Le premier piège auquel vous pourriez être confronté relève du choix de la solution en fonction de l’espace disponible sous le toit de votre maison.

La hauteur du plafond d’une pièce doit dépasser 1,80 mètre pour considérer cette surface comme habitable. Toutefois, la partie non habitable du grenier peut servir au rangement, à une aire de jeux pour enfants, à l’installation d’une baignoire … C’est pourquoi toute la surface sous le toit compte, à condition d’en optimiser chaque recoin.

Si vous disposez de 15m² sous le toit, préférez aménager une chambre d’enfant ou un petit bureau.

children_room2

Avec une disponibilité de 20m², vous pouvez envisager une suite parentale avec une salle de bain ou une chambre d’enfants avec deux lits. Si la surface de votre grenier s’élève à 30m², vous pouvez alors rêver à l’aménagement d’une chambre avec une salle de bain et un dressing pour vous et votre conjoint•e. Vous êtes indépendant•e• ou télétravailleur•euse ? L’espace disponible est idéal pour y prévoir votre bureau.

Démarches administratives et autres mauvaises surprises

Rappelez-vous que certains types de travaux comme surélever la toiture ou créer une nouvelle fenêtre, restent soumis à l’autorisation de votre commune. Avant de démarrer vos travaux de rénovation du grenier, prenez les informations nécessaires auprès des agents concernés de votre administration communale ou auprès de votre architecte. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises.

Les réseaux d’électricité, de plomberie

Envie d’une suite avec salle de bain sous le toit ? Mal penser les réseaux d’électricité, de plomberie …, pourrait vous causer des ennuis et devenir une source d’inconfort dans la nouvelle pièce. Prenez le temps de dessiner un plan de vos travaux d’aménagement et d’y faire figurer les réseaux existants.

Attention à la marche

escalier2L’espace sous toit représente un volume atypique avec de nombreux petits coins qui peuvent sembler perdus. Votre défi va consister à optimiser le moindre mètre carré disponible et à le rendre utile dans la pièce. Vous aurez aussi la mission d’optimiser les espaces pour faciliter les déplacements dans la nouvelle pièce.

Pour ce faire, intéressez-vous en priorité à l’escalier. Cet équipement indispensable occupe une place certaine dont il faut tenir compte quand on envisage l’aménagement du grenier. Considérez sa forme et son sens.

Le choix des matériaux

De manière générale, comparez soigneusement les solutions qui s’offrent à vous pour une rénovation plus durable tout en restant conforme à votre budget. Préférez par exemple une fenêtre de toit au lieu d’une fenêtre chien assis. En effet, la première s’adapte davantage à l’aménagement de l’espace sous le toit car elle apporte davantage de lumière naturelle et représente la plupart du temps une solution plus économique.

L’éclairage naturel

Pour qu’une pièce soit agréable à vivre, elle doit nécessairement offrir un éclairage naturel suffisant. On ne compte plus ses bienfaits pour le moral des occupants de la maison.

Décloisonner permet d’optimiser la luminosité à l’intérieur de la pièce. D’autre part, il s’agit de prévoir la surface idéale pour laisser entrer la lumière.

Les économies d’énergie

Entamer des travaux d’aménagement dans le grenier, c’est aussi l’occasion de réfléchir à de nouvelles solutions pour économiser l’énergie. Peut-on profiter des travaux pour améliorer l’isolation du toit ? Et si on posait des panneaux solaires ? Posez-vous les questions avant pour n’avoir aucun regret.

 

Evitez les pièges de la rénovation du grenier et faites de votre nouvelle pièce un véritable espace de bien-être pour longtemps !