5 erreurs à éviter quand on planifie la transformation d’un grenier

Lorsqu’on a besoin de plus d’espace, aménager un grenier peut être la réponse à toutes ses envies. C’est également un investissement considérable. Il est donc essentiel de veiller à ce que le travail soit bien fait. Ci-dessous, nous énumérons quelques-unes des erreurs les plus courantes afin que vous puissiez éviter de les commettre !

1. Ne pas vérifier que votre propriété est adaptée à l’aménagement de votre grenier

 

Avant de vous lancer tête baissée dans votre projet, vérifiez que votre propriété répond aux exigences minimales pour qu’une transformation soit possible. « Vous devez avoir une hauteur de tête minimale de 2,3 mètres pour aménager un grenier », explique Daniel Moore de DJ Moore Lofts, spécialistes de la transformation de grenier et installateurs VELUX certifiés établis à Milton Keynes. « Il existe des options pour augmenter la hauteur dans certains cas, mais pour un grenier standard, il faut au moins 2,3 mètres. »

[Lire aussi : En savoir plus sur les types d’aménagements de grenier]

2. Ne pas choisir le bon entrepreneur

La transformation d’un grenier est un projet pointu. Lorsque vous cherchez un entrepreneur, veillez donc à ce qu’il s’agisse d’un spécialiste de l’aménagement de grenier. Les recommandations personnelles ou les groupes Facebook sur lesquels les gens donnent une opinion sincère sur leur expérience constituent une bonne première approche. Daniel Moore recommande de ne pas uniquement regarder le site Internet d’un entrepreneur, mais aussi de vérifier les critiques sur des sites indépendants comme MyBuilder, Trustpilot et Facebook.

Une fois que vous commencez à prendre contact avec des entrepreneurs, demandez-leur des références, des exemples de projets récemment achevés, et consultez des avis en ligne. Demandez plusieurs devis – le bon entrepreneur n’est pas nécessairement le moins cher.

« Les transformations de grenier durent entre trois et six semaines.»

« Le fait d’avoir des ouvriers dans votre maison pendant une longue période ne doit donc pas vous déranger », ajoute Daniel Moore. « Étant donné que vous verrez ces personnes presque tous les jours, il vaut mieux travailler avec des gens accessibles et amicaux. La communication doit être claire afin que vous n’hésitiez pas à poser des questions tout au long de la construction. »

3. Supposer qu’il n’y a pas besoin de permis de construire

Dans la plupart des cas, un permis de construire n’est pas nécessaire pour la transformation d’un grenier, car ces travaux entrent dans la catégorie des aménagements autorisés – une des raisons les plus attrayantes d’effectuer une transformation ! Veillez toutefois à vérifier avant de vous lancer et ne partez pas du principe qu’il n’en faut pas.

Par exemple, si votre plan d’aménagement prévoit l’extension ou la modification de la surface du toit d’une manière qui dépasse les limites et conditions fixées, vous aurez besoin d’un permis de construire complet. Il est essentiel de prendre contact avec votre administration communale et de vérifier si vous devez introduire une demande. Ce point est particulièrement important si vous vivez dans une propriété d’époque, un appartement ou dans un site classé. Le site internet du gouvernement propose  également des conseils supplémentaires en matière d’aménagement autorisé.

4. Ignorer les voisins

Vous vivez dans une maison jumelée ou mitoyenne ? Le mur que vous partagez avec votre voisin est dit mitoyen. Vous devez informer vos voisins que vous avez l’intention d’aménager votre grenier et ensuite conclure un accord relatif au mur mitoyen légalement valide avant que les travaux de construction puissent commencer. Étant donné que votre voisin a le droit de contester l’extension, communiquez clairement et faites en sorte que l’accord relatif au mur mitoyen soit réglé rapidement pour éviter les problèmes et les retards.

5. Ne pas penser aux détails esthétiques

« Nous avons l’expérience nécessaire pour connaître les petits détails à prendre en considération dès le début du projet afin d’être sûrs que vous serez ravi du résultat. » affirme Daniel Moore « Nous organisons notre travail de sorte qu’une fois la construction initiale terminée, nous faisons entrer le client dans la pièce pour qu’il puisse voir à quoi elle ressemblera », explique Daniel Moore. « Ensuite, nous pouvons prendre des décisions concernant les détails plus précis. »

Réfléchissez à la façon dont vous utiliserez votre grenier aménagé au quotidien. Pour les salles de bain aménagées dans un grenier, n’oubliez pas les extracteurs pour évacuer rapidement l’air après une douche et installez un éclairage adéquat pour vous habiller lors des sombres journées d’hiver. Vous avez besoin d’une prise pour pouvoir utiliser un rasoir ou une brosse à dents électrique ?

 

« C’est pour cet aspect qu’il est essentiel d’embaucher un spécialiste de l’aménagement de grenier »

Pour les chambres, pensez non seulement aux fenêtres de toit pour offrir aux pièces une abondante lumière naturelle, mais aussi à l’éclairage pour la nuit. « Quand vous serez au lit, vous n’aurez pas envie de la lumière éclatante des plafonniers », avertit Daniel Moore. « Pensez donc à installer de petites lampes de lecture de chaque côté du lit. Cela signifie aussi qu’une personne peut continuer à lire sans empêcher celle qui partage son lit de dormir. »

Les espaces de rangement et le mobilier sont également des aspects essentiels à prendre en considération lorsqu’il s’agit de décider où placer les fenêtres. Veillez à prévoir suffisamment d’espace mural pour vos meubles et, en particulier, les garde-robes. « Ce sont les petites choses apparemment sans importance qui peuvent causer le plus de désagréments par la suite », précise Daniel Moore. « Où voudrez-vous brancher les lampes ? Où placerez-vous la télévision ? »

« Veillez à installer des interrupteurs et des prises aux bons endroits. Un interrupteur placé à côté de votre lit qui vous permet d’éteindre les lumières de la chambre tout étant confortablement couché dans votre lit peut paraître superflu au moment de planifier votre transformation, mais il est rentable et facile à installer lors de la phase de construction. Vous ne voulez pas avoir de regrets quand, un an plus tard, vous serez emmitouflé dans votre couette et n’aurez pas envie de sortir du lit pour éteindre la lumière ! » « Tout est une question d’anticipation », conclut Daniel Moore. « Si vous êtes réaliste et intelligent dans vos décisions lors des étapes de planification, vous obtiendrez un grenier aménagé qui vous plaît. »

Plus d’inspiration ? Lisez d’autres articles sur la planification d’un aménagement de grenier et trouvez des idées à ce sujet.