8 conseils pour triompher des moustiques

Il nous est si familier, ce bourdonnement agaçant, annonciateur de piqûres et de démangeaisons. Chaque année, dès l’arrivée des nuits tièdes, le moustique signe son retour ! S’ensuivent des heures de chasse sans merci, à l’intérieur comme à l’extérieur, à l’aide de sprays, de crèmes et de lampes antimoustiques.

Voici quelques conseils qui vous mèneront à la victoire.

Sus à l’ennemi !

1. Suspendez un voile

Enveloppez-vous d’élégance dans un cocon vaporeux pour des nuits plus tranquilles. L’installation d’un filet antimoustique autour de votre forteresse est une solution locale, mais efficace. À condition de toujours bien fermer le voile ! Petite astuce : une fois blotti dans votre lit, fermez l’ouverture à l’aide d’épingles ou de jolies pinces, pour une protection plus hermétique.

2. Installez une moustiquaire

Les moustiquaires sont le meilleur moyen de garder l’ennemi à vos portes (et à vos fenêtres). En calfeutrant minutieusement chaque ouverture, vous minimisez grandement le risque d’une intrusion d’insectes volants. Vous pourriez, bien sûr, en confectionner de façon artisanale, à l’aide de lattes en bois et de toile moustiquaire vendue au mètre. Mais pourquoi ne pas expérimenter les moustiquaires pour fenêtres de toit de VELUX ? L’installation de la moustiquaire permet de toujours pouvoir ouvrir la fenêtre de toit pour aérer tout en vous protégeant de l’assaut des insectes.

3. Évitez les eaux stagnantes

Videz les douves qui encerclent votre château ! L’eau stagnante est très appréciée des moustiques, qui viennent notamment y pondre leurs œufs. Éloignez les fontaines à oiseaux au fond du jardin, nettoyez les gouttières, retirez les seaux remplis d’eau de pluie, écopez les soucoupes sous les pots de fleurs sur la terrasse. Autant de petits gestes qui permettent de ralentir la prolifération de l’ennemi.

4. Consultez votre grand-mère

Il existe une flopée de recettes de grand-mères pour lutter contre le vilain. Les huiles essentielles de clou de girofle, de citronnelle, de lavande, de menthe poivrée et d’eucalyptus citronné sont de précieux alliés. Veillez cependant à tester votre sensibilité à ces huiles hautement concentrées avant de vous en badigeonner de la tête aux pieds. Le basilic et la menthe verte ont aussi la cote. À l’heure de composer les mojitos, pensez à mettre quelques feuilles de côté et frottez-les sur votre corps juste avant d’aller dormir.

Rien n’y fait ? Mouches et moustiques parviennent encore à vous pourrir l’existence ?

Poursuivez votre lecture pour ajouter des cordes à votre arc.

5. Aspergez-vous de DEET

Aux grands maux, les grands remèdes. Aspergez-vous de DEET ! Vous trouverez en pharmacie différents types de ces sprays antimoustiques. Emportez un petit flacon dans votre sac lorsque vous sortez et prenez une bonne douche pour vous rincer en fin de journée. Les moustiques de nos régions sont moins tenaces que ceux des tropiques. Nul besoin, donc, d’une concentration en DEET trop élevée. Dans le doute, demandez conseil à votre pharmacien.

6. Branchez le ventilateur

L’odieux suceur de sang n’est guère le puissant dragon qu’il prétend être. Un simple ventilateur, placé à proximité de votre lit, aura raison des moustiques les plus téméraires. Profitez de la brise rafraichissante qui s’en dégage et dormez sur vos deux oreilles. Dirigez toutefois le ventilateur vers le sol, car les sournoises créatures frôlent les parquets pour se protéger des courants d’air. Incapables de voler contre le vent, elles déposeront les armes rapidement.

7. Restez au frais

Il est aujourd’hui reconnu que la chaleur du corps attire les moustiques, bien plus que la douceur du sang. Pour ne plus servir de buffet à volonté à l’insatiable bestiole, prenez, par exemple, une douche bien fraîche avant de vous coucher. Aérez la pièce, pour éviter de faire monter votre température corporelle. Vous pourriez également porter du linge léger, pas trop ajusté, pour exposer le moins de surface de peau possible aux attaques nocturnes. Un esprit reposé dans un corps frais.

8. Essayez la vitamine B

Il semblerait également que la vitamine B, sous forme de comprimés ou de patchs, obtienne de bons résultats pour éloigner les moustiques. En plus d’agir positivement sur la production d’énergie et le bon fonctionnement du système nerveux, la vitamine B modifie l’odeur du corps et vous transforme, vous, en répulsif ambulant. Elle abonde dans les produits d’origine animale, certains fruits et légumes, les graines… ainsi que dans la levure de bière.

 

Si la simple lecture de cet article vous cause paranoïa auditive et démangeaisons, vous êtes certainement sujet aux piqûres de moustiques. Nous espérons vous voir triompher dans les prochains jours, de petites batailles en grandes victoires ! Haut les cœurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !

12 avril, 2021
Tags: conseils

 

Ceci pourrait vous intéresser également...