Une meilleure luminosité pour une habitation rénovée nichée dans les bois

Tom et son épouse nous reçoivent dans leur maison de campagne qui date des années 1960, aujourd’hui entièrement rénovée. Ils l’ont acquise l’année dernière en août et ont débuté les travaux de transformation en septembre. La maison est située dans une banlieue verte entre Malines et Bruxelles, dans un écrin de verdure autrefois très prisé par la bourgeoisie qui y faisait construire ses secondes résidences.

Tom et son épouse habitent ici depuis près d’un an avec leurs trois enfants.

« Nous avons emménagé en septembre de l’année dernière, alors que la maison était encore en travaux. Nous vivions à Anvers avant le déménagement et étions face à un dilemme : étions-nous prêts à emménager ici alors que la maison était loin d’être rénovée ? Ou allions-nous faire la navette pendant un an et braver des embouteillages interminables ? Nous avons choisi les travaux. Ils ne sont toujours pas achevés, mais nous allons maintenant nous attaquer à la peinture. »   

 



La question de la luminosité a rapidement été soulevée. « Dès le début des travaux, nous avons constaté que nous devions parfois allumer la lumière pendant la journée. » Comme il faisait déjà assez sombre en été, le couple s’est alors interrogé sur la luminosité en hiver.

« Notre maison est nichée entre les arbres et, pour cette raison, l’obscurité tombe plus tôt qu’ailleurs, surtout lorsque le soleil est caché par la hauteur des dernières branches. La luminosité est très différente de celle qui éclaire un espace dégagé mais cela confère tout de même un certain charme à la propriété. »

Une toiture entièrement rénovée

L’installation de trois grandes fenêtres  sur un versant du toit semblait être la solution idéale, parce que, dans les bois, l’apport de lumière naturelle varie en fonction du soleil. « En été, la lumière se propage jusqu’à environ 80 centimètres du sol, ce qui est plutôt bas. Durant les mois d’hiver, elle réfléchit bien plus haut sur le mur : parfois, on dirait trois grandes lampes allumées. Maintenant, il nous arrive d’occulter l’une des fenêtres de toit parce que le soleil brille trop intensément sur la bibliothèque ou les reliures des livres. En principe, nous les occultons toujours s’il fait aussi lumineux qu’en ce moment. »

Le couple a également choisi de rénover entièrement le toit. « Nous trouvions que le toit d’origine, qui dissimulait d’ailleurs les poutres, n’était pas beau, et nous devions de toute façon le mettre en conformité aux nouvelles normes en matière d’isolation. Nous n’avons donc pas hésité à le démonter entièrement. Les poutres, elles, sont bien d’origine, mais les lattes en bois sont neuves et servent à soutenir la structure.

"Cette modification a eu une influence sur la luminosité et nous a conduits à opter pour des fenêtres de toit. »

 



Des fenêtres de toit bien ensoleillées

Tom admet qu’il était déjà clair avant les travaux de transformation qu’il serait nécessaire d’apporter quelques adaptations intelligentes au niveau du toit pour laisser entrer la lumière. Et, effectivement, lorsqu’il baisse le store occultant, nous remarquons aussitôt la différence : à l’intérieur, l’obscurité est totale, même s’il est midi et que le soleil brille dehors.

Au départ, la famille avait également envisagé des ouvertures des deux côtés du toit en pente. Mais après avoir évalué les charges supplémentaires par rapport au budget initial, elle a décidé de n’en placer que sur le versant exposé au soleil. « Durant les travaux de toiture, nous avons tout de suite constaté que nous aurions plus de lumière via le toit. En réalité, la différence est énorme. Et nous en sommes ravis. Maintenant que les murs sont peints en blanc, c’est encore plus lumineux qu’avant notre emménagement. À l’époque, nous devions supporter ces murs sombres. »



La structure des poutres déjà en place a dicté au couple l’installation de fenêtres de toit rectangulaires, plutôt que carrées. « Quand les fenêtres de toit sont fermées, les stores occultants enroulés nous privent encore de quelques centimètres de lumière, mais cela ne fait rien. C’était le bon choix. »  

Nous nous rendons à l’extérieur de la maison ; nous constatons que les fenêtres sont soigneusement disposées sur toute la largeur du toit, et que leur couleur correspond précisément à celles des tuiles. « À l’extérieur, les couleurs se fondent joliment. Avec des tuiles rouges, ce contraste s’accentuerait bien davantage » ajoute encore Tom.  

Grâce à la solution innovante VELUX ACTIVE with NETAMO, Tom et son épouse peuvent commander la fermeture et l’ouverture des lucarnes électriques, des rideaux et des stores via une télécommande ou leur smartphone en fonction de la température, de l’humidité de l’air ou de la teneur en CO2 à l’intérieur de l’habitation. Une ouverture automatique est également possible.

IMG_6960

 

Le couple est clairement satisfait des travaux de rénovation qui ont été effectués et constate tous les jours l'impact de plus de lumière du jour et d'air frais dans leur intérieur. "L’apport de la lumière du jour a un impact majeur sur notre humeur et notre bien-être général. Rénover le toit était la meilleure décision !" 

Merci à Tom de nous avoir réservé un accueil agréable et d’avoir partagé son histoire avec nous. Nous tenons également à le remercier pour l’hospitalité avec laquelle il nous a fait découvrir son intérieur et l’histoire qui se cache derrière cette demeure de caractère.