4 façons de créer un espace intérieur plus sain pour la « génération Indoor »

Nos modes de vie ont beaucoup changé ces dernières années. Entre le travail à l’intérieur, le sport en salle, les enfants (et les adultes) qui passent du temps derrière un écran au lieu de jouer dehors et les tendances en matière de mode de vie et de design qui encouragent le cocooning, nous passons la plupart de notre temps à l'intérieur - actuellement 90% de notre vie. Jamais auparavant notre vie n'avait été un mélange aussi élaboré de déplacements quotidiens et d'activités intérieures, nous détachant du monde naturel qui a été la force motrice de notre évolution en tant qu'espèce.

135448-01-XXL

 La « génération Indoor » (intérieure) fait référence à ce nombre croissant de personnes qui passent la grande majorité de leur temps à l'intérieur par rapport aux générations précédentes. Qui sont exactement ces personnes de plus en plus nombreuses ? Eh bien, c’est nous tous ! Outre les effets négatifs d'un mode de vie sédentaire, le fait de passer la majeure partie de notre temps à l'intérieur comporte d'autres risques pour la santé. Par exemple, saviez-vous que l'air intérieur peut être jusqu'à cinq fois plus pollué que l'air extérieur ?

Les activités quotidiennes à la maison, comme cuisiner, nettoyer, prendre une douche, allumer des bougies, sécher le linge et même dormir ou encore respirer contribuent toutes à la pollution de l'air intérieur. Les polluants provenant de matériaux toxiques, comme les jouets en plastique, les détergents et les matériaux de construction, peuvent également détériorer la qualité de l'air intérieur. Avec le temps, cette combinaison de polluants dans notre air intérieur peut augmenter le risque de développer de l'asthme et des allergies. En fait, vivre dans une habitation humide et sentant le moisi augmente le risque d'asthme de 40 % .C'est pour tout cela que nous devons agir maintenant !  

« Nous nous transformons de plus en plus en une génération Indoor. Les seuls moments où nous sommes exposés à la lumière du jour et à l'air frais durant la  semaine se limitent aux trajets vers le travail et l'école. La vie moderne commence souvent tôt le matin : nous courons jusqu'au travail où nous passons huit à dix heures dans un bureau, puis rentrons directement à la maison, ou nous faisons parfois un détour par l'épicerie ou par la salle de sport pour une séance d'entraînement rapide, autre lieu humide et chargé de sueur », explique mon collègue Peter Foldjberg, responsable de l'énergie solaire et du climat intérieur chez VELUX.

Heureusement, il existe des moyens simples d'améliorer considérablement la qualité de l'air intérieur de votre habitation et d'en faire un espace plus sain pour vous et votre famille. Voici des conseils, astuces et idées pour un lieu de vie de meilleure qualité.

Commencez par une fenêtre de toit.

Il est indispensable de repenser la façon dont nous concevons et construisons nos maisons, nos écoles et nos bureaux, où nous et nos enfants passons une si grande partie de notre temps. Une excellente solution pour votre habitation est d'installer une fenêtre de toit. En effet, les fenêtres de toit fournissent deux fois plus de lumière du jour que les fenêtres verticales, ce qui réduit considérablement le besoin de lumière artificielle ainsi que les coûts d'électricité. 

Vous vous demandez où installer une fenêtre de toit ? La salle de bain, la cuisine, le haut des escaliers, le salon, le grenier et le bureau seraient tous des endroits judicieux, selon la configuration de votre habitation. Cependant, les chambres d'enfants sont souvent les pièces les plus polluées de la maison, donc si les chambres de vos enfants sont à l'étage, commencez par là. 

Exploiter l'énergie des plantes.  

Une famille type de quatre personnes émet environ 1 800 litres de dioxyde de carbone dans l'atmosphère chaque jour, par simple respiration. Mais l'incorporation d'un peu de végétation dans votre habitation peut non seulement réduire le dioxyde de carbone qu'elle contient, mais aussi régénérer l’oxygène et éliminer certains  niveaux de pollution. Dans certaines conditions, certaines plantes vivantes peuvent même éliminer efficacement le benzène, le formaldéhyde, le monoxyde de carbone et les oxydes d'azote. 

Selon des recherches de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et de l'Associated Landscape Contractors of America (ALCA), les plantes les plus efficaces pour éliminer les polluants comme le formaldéhyde, le benzène, le trichloréthylène et le monoxyde de carbone de l'air sont le bambou, le magnolia de Chine, le lierre anglais, la gerbera daisy, la Janet Craig, la marginata, le dragonnier, la sansevière, le chrysanthème et la fleur de lune.

Laissez entrer l'air frais.

Un adulte respire en moyenne environ 15 000 litres d'air par jour. Mais une mauvaise qualité de l'air intérieur peut entraîner des symptômes à court terme comme une irritation des yeux, du nez et de la gorge, des maux de tête, des vertiges et de la fatigue. Les effets à long terme peuvent être plus graves, notamment des maladies respiratoires, de l'asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive et des maladies cardiaques.

Si vous effectuez un projet de rénovation ou construisez une nouvelle habitation, songez à installer une fenêtre de toit programmable. Ce type de modèle coûte plus cher qu’une fenêtre de toit fixe, mais les avantages à long terme pour la santé sont à prendre en considération. Avec une fenêtre de toit programmable, non seulement vous laissez entrer plus de lumière du jour, mais vous améliorez également la ventilation naturelle de votre habitation. 

En effet, même si l'ouverture de vos fenêtres de façade permet de faire entrer de l'air frais dans votre maison, il n'y a rien qui enlève l'air vicié qui s'est formé. L'installation d'une fenêtre de toit au point le plus élevé de votre habitation ou dans un endroit qui donne accès à plusieurs niveaux comme un escalier permettra aux toxines, à l'air chaud et aux gaz de s'échapper par le toit, créant un environnement intérieur plus sain et plus frais. Deux à quatre aérations par les fenêtres de toit de votre maison par jour aident à obtenir une qualité optimale de l'air intérieur. Vous pouvez également réduire le besoin de climatisation pendant les mois d'été, ce qui vous permet d'économiser de l'électricité. 

Réduire les sources de polluants.

Des choses comme les bougies, les produits de nettoyage, les pesticides, les nouveaux tapis, la peinture et les matériaux de rénovation peuvent libérer des substances nocives dans votre maison. Pour minimiser les risques pour votre famille, évitez de brûler des bougies, nettoyez régulièrement et séchez vos vêtements à l'extérieur. Lorsque vous travaillez avec des produits chimiques, comme lors de la remise en état de vieux meubles, lisez l'étiquette et travaillez dans un endroit bien aéré, à l'extérieur si possible. Portez toujours des lunettes de sécurité, des gants et un masque respiratoire de bonne qualité. Entreposez le matériel dans un endroit sec et frais, hors de portée des enfants, et jetez-le de manière appropriée une fois les travaux terminés. 

Essayez de ne pas entreposer à l'intérieur de votre maison des produits qui peuvent dégager des vapeurs nocives ou prendre feu, comme des peintures, des solvants, de l'essence, des carburants et des vernis. Lorsque vous réalisez des projets plus importants comme des travaux de rénovation, choisissez des formulations sans formaldéhyde ou à faible teneur en formaldéhyde, si possible. Suivez ces conseils pour créer un environnement intérieur plus radieux et plus sain dans votre habitation afin de vous sentir plus en sécurité lorsque vous vivez, travaillez, vous détendez et jouez à l’intérieur.