Lumière et rénovation: les conseils d’un architecte

Adrien Maerschalck, architecte chez Syntaxe depuis 2015 pose son regard d’expert sur le rôle de la lumière naturelle dans nos espaces de vie. Il nous fait part de son expérience pour envisager efficacement l’apport de lumière dans nos intérieurs pour nos projets de construction ou de rénovation.

DSC_0048

Au sein du bureau d’architecture où Adrien s’investit actuellement, l’architecte liégeois a eu maintes occasions de gérer des projets à diverses échelles allant d’une maison unifamiliale à celle d’immeubles de bureaux, de logements, de centres culturels ou encore de développement de masterplans. C’est notamment par goût du partage et pour concevoir des objets architecturaux au service de l’humain qu’il s’est engagé sur la voie de l’architecture. “J’aime ces rapports humains que l’on trouve dans l’architecture et qui aboutissent à un objet dans lequel les gens vivent”, nous raconte Adrien.

 

La lumière naturelle, c’est capital !” Dans cette optique, Monsieur Maerschalck témoigne de l’importance capitale de la lumière naturelle et de l’orientation dans l’architecture et la conception d’espaces de vie et ce, depuis la nuit des temps. Il rappelle que l’atrium, par exemple, existe depuis l’Antiquité !

Pour optimiser le bien-être à l’intérieur des maisons et des logements, c’est donc sous le prisme de la lumière, du cycle de rotation du soleil par rapport à l’emplacement du projet et du mode de vie des occupants qu’un bâtiment va prendre forme. Certains clients demandent, par exemple, une terrasse à l’ouest car ils passent leur journée à l’extérieur et ne peuvent profiter de l’extérieur de leur habitation que le soir. Le rôle des architectes consiste donc à étudier les alternatives pour offrir aux futurs habitants la meilleure qualité de vie possible. Selon notre interlocuteur, “le but de l’architecte, c’est d’amener de la lumière naturelle au maximum.”

La lumière naturelle joue plusieurs rôles dans nos intérieurs

SX team 02

Mr Maerschalk trouve que “la lumière et les ouvertures vers l’extérieur représentent une réelle source de confort de vie”. La luminosité intérieure fait d’ailleurs partie d’un référentiel européen lié à la qualité de vie (BREEAM), une méthode d’évaluation qui intègre d’autres critères tels que la qualité sonore ou le développement durable.

De nombreux architectes de renom, tel que Rudy Ricciotti - qui a notamment réalisé l’extension et la réhabilitation de l’ancien Palais des Beaux-Arts à Liège , la Boverie, - exploitent les mécanismes les plus divers pour maximiser l’apport de lumière naturelle à l’intérieur des structures et les subliment véritablement.

@Utku Pekli

Outre l’amélioration de la qualité de vie et la mise en valeur du bâtiment, la lumière naturelle joue également un rôle énergétique. Le soleil apporte non seulement de la luminosité mais également de la chaleur.

L’architecte nous indique aussi que “la lumière naturelle apaise.” Pour lui, elle donne un nouveau souffle dans une pièce et peut jouer un rôle “engageant” et “rassurant”. Un couloir éclairé invite à s’y introduire tandis qu’une zone d’ombre peut dissuader.

Enfin, le rôle technique de la lumière, l’éclairage, apporte une dimension durable et écologique à un projet de rénovation. Utiliser au maximum la lumière gratuite de l’extérieur permet en effet de réelles économies d’énergie.

3 conseils de l’architecte pour aller chercher la lumière

Penser au volumes

Les volumes permettent d’aller chercher la lumière”, nous annonce Adrien. L’architecte illustre son propos avec le projet CHRYSANTHÈME, une nouvelle construction de logements individuels à Rhode-St-Genèse réalisé par Syntaxe. “Le jeu de volumes permet d’apporter de la lumière transversalement, sans créer des vues directes chez le voisin. Il permet également d’aller chercher le soleil sur une façade arrière pourtant orientée nord-ouest.

Photographe : Utku Pekli

@Utku Pekli

De plus, “grâce au décalage des volumes, le soleil en fin de journée illumine les différentes pièces de vie majoritairement tournées vers le jardin sur la façade nord-ouest.”

Photographe : Utku Pekli

@Utku Pekli

Enfin, la création d’un hall traversant, pour ainsi dire d’un espace servant d’entrée ou de passage, apporte un maximum de lumière dans le cœur de la maison, comme on peut le voir sur cette photo :

Photographe : Utku Pekli

@Utku Pekli

Un couloir alimenté en lumière devient une pièce de vie. L’architecte nous confie : “chez Syntaxe, nous avons tendance à privilégier le dialogue entre la vue, la lumière et le confort de vie.

Prendre en compte la structure existante du bâtiment

Il faut prendre en compte la structure existante du bâtiment et les vues à privilégier avant de décider des ouvertures vers l’extérieur. En effet, en fonction de murs porteurs et des panoramas qui s’offrent de chaque côté de la construction, il faudra tenir compte des contraintes qui s’imposent.

 

@Utku Pekli

Réfléchir à son projet avec l’aide éventuelle d’un professionnel

L’apport de lumière en rénovation doit faire l’objet d’une réflexion globale au départ du projet. La fenêtre n’est pas l’unique moyen d’optimiser la lumière naturelle à l’intérieur d’une habitation. D’autres dispositifs intérieurs, tels que le choix de couleurs, les sources réfléchissantes, les escaliers ouverts, les cloisons entre deux pièces, un patio … offrent des alternatives pour générer un échange de lumière dans nos intérieurs. C’est là que l’architecte intervient… aussi ! Son avis et ses conseils vous permettront de poser des choix réfléchis dès le début et d’éviter les frais plus tard pour compenser l’impact de fausses bonnes idées. Il y a beaucoup de choses à faire à petite échelle sans toucher à la structure et sans “exploser son budget”.

Avec la lumière, attention au risque de surchauffe

Pour terminer, l’architecte nous livre un dernier conseil quand on cherche à optimiser la lumière naturelle à l’intérieur de son habitation. Il rappelle que ouvrir vers l’extérieur porte un risque de surchauffe en raison de l’effet “loupe” de la lumière sur le vitrage. Il faut donc tenir compte de ce paramètre quand on réalise des travaux de rénovation et envisager les solutions techniques disponibles sur le marché pour compenser ce risque lié à la chaleur (stores, volets).

Merci à Adrien Maerschalck ainsi qu’au bureau d’architecture Syntaxe à Haut-Ittre pour leur disponibilité et ces informations éclairantes pour nos projets de rénovation.