Plus de lumière sans dénaturer un bâtiment exceptionnel

Optimiser l’apport de lumière dans une vieille bâtisse au caractère exceptionnel présente le risque de la dénaturer. Dans ce reportage, découvrez la solution de Bénédicte pour protéger la façade de sa maison tout en maximisant le bien-être de sa famille.

Le manque de lumière à l’étage

Depuis 2013, Bénédicte Huon-Willems et son mari sont les heureux propriétaires dune magnifique ferme construite il y a près de 300 ans dans la commune de Lasne, en Brabant wallon. 

Dans la maison, le couple et ses 3 enfants ont rapidement ressenti le besoin d’un apport de lumière à l’étage. Avec une seule fenêtre de toit (ou même aucune) par pièce, chacun regrettait de devoir quotidiennement allumer la lumière artificielle dans l’escalier, la salle de bain ou de douche et dans sa chambre.

 

IMG_6533

Avant

P1020549Après

 

Installer des fenêtres de toit, pourquoi pas ?

Rapidement, le besoin d’installer des fenêtres de toit s’est imposé comme étant la solution idéale. Mais voilà … avant 2018, le code de développement territorial imposait l’introduction d’un permis d’urbanisme.

Dur retour à la réalité pour la famille qui a repris sa (mauvaise) habitude avec les interrupteurs.

 

interrupteurs / lumière fenetre de toit

 

Bénédicte nous précise : “Je suis soucieuse de l’environnement donc personnellement, ça m’embête de devoir allumer la lumière et de consommer de l’électricité pour compenser le manque de lumière naturelle. Je suis soucieuse de l’environnement. Il arrivait régulièrement que nous prenions le risque de nous cogner ou de trébucher dans la cage d’escalier parce que nous en avions marre d’allumer la lumière”.

IMG_6534 P1020541-2
Avant/Après

La patience a ses limites. En 2018, malgré les contraintes administratives auxquelles elle s’attend, Bénédicte se décide à entreprendre les travaux nécessaires pour l’installation de fenêtres de toit. A sa grande surprise, elle découvre que le code de développement territorial a été modifié et que la démarche administrative est allégée. C’est le moment idéal pour rénover l’ancienne ferme.

Pour le couple, il n’est pas question de toucher au cachet exceptionnel du bâtiment. Reste donc une contrainte de taille, celle de trouver le bon compromis entre bien-être chez soi et respect (voire même valorisation) du patrimoine dont une partie est même affectée à l’accueil et à l’hébergement touristiques (gîte de la Bachée).

P1020539 IMG_5048
Avant

 

Trouver l’équilibre entre son bien-être à l’intérieur et l’esthétique extérieure

Pour trouver l’équilibre entre bien-être intérieur et esthétique extérieure, la famille Huon-Willems a dû poser des choix stratégiques. Et qui dit “choisir”, dit aussi “renoncer” à certaines envies individuelles notamment.

Pour l’équilibre visuel de la façade, il a été décidé d’installer 7 fenêtres au lieu de 6 et de les aligner aux lucarnes existantes dans les pièces du haut. En termes de dimensions, un compromis idéal a été trouvé avec le toiturier : 6 des 7 fenêtres placées mesurent 55x78cm. Cela a amplement suffi pour apporter suffisamment de lumière dans les chambres et dans les salles d’eau situées à l’étage, tout en maintenant l’authenticité de l’aspect extérieur du bâtiment.

P1020555 P1020569
Avant/ Après
 

Bénédicte partage cette brève anecdote : “Depuis ces travaux réalisés en mai dernier, c’est tellement lumineux naturellement à l’intérieur que l’on a réellement l’impression que la lumière est allumée en permanence. Chacun a donc tendance à pousser sur l’interrupteur en sortant de la pièce. Ça nous arrive encore souvent.

 

Fenêtre de toit chambre

Quelques conseils pour apporter de la lumière quand on rénove un bâtiment ancien

P1020545-1Rénover une ancienne bâtisse n’est pas une mince affaire. Même la simple installation de fenêtres de toit exige de la réflexion, des conseils et un budget équivalent à 1000€ par fenêtre (frais d’installation compris). Bénédicte nous conseille donc de s’y atteler au bon moment, c’est-à-dire quand on en a l’énergie, le temps et la réserve financière.

La propriétaire nous suggère par ailleurs de demander conseil aux professionnels de la construction, notamment pour les dimensions des fenêtres de toit les plus adaptées au bâti. Ici, le choix s’est posé que les ouvertures les plus discrètes possibles pour maintenir l’esthétique du bâtiment.

Pour intégrer de la manière la plus harmonieuse possible un élément moderne à un bâtiment plus ancien au caractère authentique, tenez compte des éléments existants pour déterminer le placement idéal.

Enfin, Bénédicte nous conseille, d’un point de vue pratico-pratique, de choisir l’ouverture de la fenêtre de toit en bas de celle-ci. Si c’était à refaire, elle privilégierait également un store d’occultation de meilleure qualité.

Merci à Bénédicte Huon pour son accueil sympathique et de nous avoir enrichi de son expérience. Nous la remercions également de nous avoir dévoilé son intérieur et l’histoire de cette magnifique ferme à laquelle les habitants du village sont très attachés.